Cultivé depuis des siècles sur les pentes granitiques du Beaujolais, le gamay produit un vin rouge emblématique au caractère affirmé. Derrière sa réputation de vin de plaisir se cachent en réalité une mosaïque de terroirs. 

Les terroirs du Beaujolais 

Ils sont marqués par la diversité géologique de la région. 

A voir aussi : Qu'est-ce qu'on mange ce soir Light ?

  • Sur les hauteurs, vous trouvez des sols granitiques, caillouteux et drainants. Ils donneront des vins élégants, fins et fruités. 
  • Dans la partie méridionale, les sols schisteux confèrent davantage de rondeur et de structure aux crus. 
  • Les terroirs d’argiles et marnes sont également à l’origine d’arômes différents. 

Le choix est ainsi très vaste sur https://beaujolaistore.fr/.

Profils de vins 

En fonction des terroirs, le vin beaujolais adopte des profils variés. Sur sols granitiques, les vins sont souples et suaves. Ils se distinguent par des arômes primeurs de fruits rouges très frais comme la framboise ou la groseille. Contraste plus minéral, les vins des communes méridionales sur schistes développent après quelques années de vieillissement des notes plus complexes.

En parallèle : Comment eviter les éclaboussures dans le four ?

Les cépages du Beaujolais 

Presque exclusivement planté en gamay, le vignoble du Beaujolais a fait de ce cépage sa spécificité. Bien qu’autrefois cultivé dans toute la vallée de la Loire, il ne subsiste que dans cette région du sud de la Bourgogne. Il y offre une expression aromatique singulière, entre vivacité, fruitée et finesse. 

Méthodes de vinification 

La macération carbonique consiste à faire macérer le raisin entier dans des cuves en inox. Elle permet d’extraire la couleur et les arômes primaires du gamay. Pour les crus plus complexes, la vinification en rouge s’opère par pigeage et délestage en cuve durant 2 à 3 semaines. 

Événements viticoles 

La région du Beaujolais est animée tout au long de l’année par diverses festivités autour du vin. Début novembre, la sortie des primeurs donne lieu à d’intenses célébrations. Cette fête des nouveaux millésimes lance symboliquement la saison des vins jeunes et gouleyants. Durant l’été, ce sont les portes ouvertes dans les domaines viticoles qui permettent de découvrir le métier de vigneron.

Accords mets-vins 

Sa fraîcheur relève le goût des charcuteries et des fromages locaux. Les vins primeurs s’accordent aux plats traditionnels comme la saucisse de Lyon ou le poulet de Bresse. Certains crus plus complexes sont parfaits pour accompagner des volailles rôties au romarin. En cuisine, les mets à base de fruits rouges, légumes grillés ou poissons en sauce vive relèveront les arômes du gamay. 

Conseils d’achat terroirs et millésimes

Les amateurs préféreront souvent les appellations reposant sur des sols de schiste, donnant des vins plus complexes après quelques années. Cependant, les coteaux granitiques offrent également des crus élégants à boire plus jeunes. Certains millésimes exceptionnels comme 2019 ou 2017 méritent d’être recherchés pour leur concentration et leur garde. À l’inverse, d’autres années comme 2021 ont donné des vins très fruités, idéaux dans l’année. 

Que ce soit au détour d’une fête des primeurs ou lors de portes ouvertes estivales, les amoureux du vin seront charmés par l’authenticité des vignerons beaujolais et la diversité des ambiances qui se dégagent de leurs domaines.